Saint-Exupéry
Lycée
MARSEILLE Cedex 15
 

Notre vie privée sur la toile

vendredi 15 avril 2011

LA VIE PRIVEE : DEFINITION

 

L’usage de l’Internet facilite notre vie au quotidien. Mais cette avancée technologique comporte quelques sacrifices : nous dévoilons des informations personnelles et devons renoncer à certains égards à notre vie privée.

 

Qu’est-ce que la vie privée ?

 

La vie privée est l’ensemble des activités d’une personne qui relève de son intimité par opposition à la vie publique. Le droit au respect de la vie privée est proclamé par la loi. Elle se définit comme quelque chose qui ne concerne que soi et qui ne regarde pas les autres. Chaque individu doit être respecté et protégé : l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948 protège la vie privée tout comme la loi Informatique et Libertés de 1978.

 

VIE PRIVEE ET INTERNET :

 

Sur Internet, on constate que les possibilités de porter atteinte à la vie privée d’autrui augmentent considérablement. Et tant que l’on est mineur, ce sont les parents qui sont responsables. Citons quelques exemples :

 

- Les atteintes à la réputation : il est possible de porter atteinte à la réputation d’une personne par exemple via un courriel. Ce message, s’il comporte une perception négative de la personne vis-à-vis des tiers, c’est-à-dire qu’il l’expose à la haine ou au mépris notamment, est une atteinte à la réputation .Il y aura diffamation dès lors que la victime est clairement identifiable et que le message est publicisé auprès d’au moins une personne.

 

 - Le harcèlement et les menaces : via un blog, un réseau social ou plus simplement un courriel

- L’utilisation non autorisée de l’image, on retrouvera notamment :

 

→ Les images personnelles que l’on ne souhaite pas voir diffuser

 

→ Les atteintes au droit d’auteur. Deux droits exclusifs de l’auteur sont ici particulièrement visés : le droit de reproduire son œuvre et le droit de communiquer au public son œuvre via Internet.

 

- Les pratiques d’hameçonnage (phishing en anglais)  : sont une technique qui consiste à obtenir la confiance d’un usager d’Internet pour lui soutirer des informations personnelles. On utilisera pour ce faire des pourriels (courriels non sollicités) ressemblant à un courriel institutionnel ou à celui habituellement envoyé par une banque par exemple. Il s’agit de soutirer des renseignements strictement personnels (informations bancaires …).

 

Vous pouvez signaler ces problèmes sur la plateforme Signal Spam de la CNIL. Les signalements des internautes permettent d’identifier et d’agir contre les "spammeurs" au niveau national, en partenariat avec les professionnels de l’internet et les autorités publiques compétentes. La CNIL déclenche, suite aux alertes, des enquêtes et contrôles sur place et peut être amenée à sanctionner les spammeurs.

 

COMMENT SE PROTEGER ?

 

Se protéger soi-même

 

→ Avant de publier, je réfléchis !

 

1. Se poser les mêmes questions que celles que vous poseriez dans la « vraie vie » lors de diffusion de données personnelles sur internet. Par exemple, est-ce que je souhaite que mes parents ou encore tout mon lycée aient accès aux photos prises avec mon petit ami ?

2. Faire preuve d’une grande vigilance lors de votre inscription sur un réseau social  : donner le moins d’informations possibles ou ne dire que le strict nécessaire. Eviter de dévoiler systématiquement des données personnelles à chaque inscription sur internet (ne pas communiquer son numéro de téléphone ou l’adresse de son domicile), ne donner pas de renseignements médicaux sur soi ou son entourage.

 3. Sécuriser son compte sur les réseaux sociaux en apprenant à paramétrer son profil. Dès l’ouverture d’un compte, ayez le réflexe de définir votre espace de confidentialité ou si vous avez déjà un compte, pensez à limiter le nombre de personnes habilitées à consulter les éléments postés (textes, photos, vidéos). Ce paramétrage de votre profil permet de limiter dans une certaine mesure la diffusion de données personnelles à des catégories de personnes identifiées (par exemple, tous vos amis, certains amis). Le paramétrage de votre profil permet aussi d’éviter l’indexation de la totalité de vos données par les moteurs de recherche.
 
 4. Modérer vos propos lorsque vous intervenez sur les blogs, forums, les « murs Facebook », les « tweets »

5. Eviter de publier des photos qui pourraient se révéler gênantes.

6. Ne pas publier des contenus sur autrui qui pourraient lui nuire (ne tagguez pas de photos de vos amis sans les prévenir, soyez vigilant sur le marquage de photos etc).

 7. Vérifiez régulièrement ce qui est publié vous concernant sur le web. Par exemple, en renseignant votre nom dans un moteur de recherche, vous pouvez découvrir à cette occasion que des informations vous concernant sont diffusées sur internet. Vous pouvez demander au responsable du site web diffusant ces informations de supprimer les pages qui vous concernent. C’est aussi à lui de faire le nécessaire auprès des moteurs de recherche pour que ces pages ne soient pas indexées.
 
8. Utiliser si possible un pseudonyme que vous communiquez à vos proches.
 
9. Ne pas communiquer ses mots de passe et ne pas choisir de mots de passe trop simples (comme la date de naissance ou le prénom d’un proche).
 

Que dit la loi ?

 

L’auteur de l’atteinte à la vie privée peut encourir une sanction civile comme une sanction pénale. Ce dernier peut ainsi avoir à payer des dommages et intérêts à la victime comme risquer une peine de prison. Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui (enregistrement et diffusion de photographies prises dans un cadre privé etc).

 

La violation de la vie privée sur Internet ne reste donc pas impunie. Si cela vous arrive il faudra alors :

 

1. Garantir les moyens de preuve et faire procéder à un constat d’Huissier dans les meilleurs délais.

2. Mettre en demeure l’auteur du trouble de faire cesser la diffusion de la page internet par exemple qui porte atteinte à vos intérêts, et ce conformément aux termes de la loi du 21 juin 2004.

3. En cas de refus, saisir le Juge des Référés et solliciter à titre conservatoire, l’interdiction de la diffusion sur Internet de ce qui viole votre vie privée.

4. Saisir la juridiction et obtenir réparation du dommage causé.

 

Fania AHAMADA , Nejma OTMANI 213 et Driss BERNOU 214

 
Lycée Saint-Exupéry – 529 Chemin de la Madrague Ville - 13326 MARSEILLE Cedex 15 – Responsable de publication : Laurent SABATIER
Dernière mise à jour : jeudi 23 septembre 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille