Saint-Exupéry
Lycée
MARSEILLE Cedex 15
 

Le Centre de la Résistance de Lyon

jeudi 29 mai 2008

Lyon :

Ponts détruits par les Allemands (2 septembre 1944)
Ponts sur la Saône (site Internet des archives de Lyon)

Ponts détruits par les Allemands (2 septembre 1944)
Ponts sur la Saône (site Internet des archives de Lyon)

 

Comme beaucoup de villes de France, Lyon est envahi par l’armée allemande et connaît l’occupation àpartir du 19 juin 1940 . Dès lors, la ville devient le centre de la résistance grâce aux 3 principaux mouvements de résistance de la zone sud : Libération, Combat et Franc-tireur à partir de 1941. En mai 1943 la Gestapo, avec à sa tête Klaus Barbie , s’installe à Lyon dans les bâtiments de l’Ecole du service de santé militaire qui deviendra en 1992 le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation. 

 "Lyon sous la botte", décembre 1944 (photo : musee-resistance.com)

Ce centre est très intéressant à visiter puisqu’il retrace les causes et les effets de la résistance et de la déportation. En effet, il permet d’accroitre nos connaissances sur la mise en place de la résistance en France et en Europe durant l’expansion du nazisme par Adolf Hitler.Ce centre est très réaliste : il nous met dans l’ambiance de l’époque avec un décor sombre qui symbolise l’atmosphère oppressante de la 2ème guerre mondiale et des films qui nous parlent des mouvements de résistance comme par exemple ceux organisés par les juifs dans le ghetto de Varsovie . De ce fait , ces documents nous ont permis d’approfondir nos connaissances concernant le génocide des juifs .

ADROUDJ-TENFIR MAURAD : pour ma part ce centre est une très bonne chose puisqu’il nous plonge instantanément dans la mémoire de la seconde guerre mondiale. Ainsi, la découverte du musée est individuelle - chacun des élèves possédant un audioguide - ce qui permet de s’ intéresser davantage à la visite . J’ai beaucoup aimé le film sur la montée du nazisme ainsi que ce livre exposé dans lequel y sont inscrits les noms, prénoms , âges , lieux de départ et lieux d’arrivée des juifs déportés et cela est très impressionnant puisqu’il a la taille d’un dictionnaire ce qui montre vraiment l’ampleur de la haine des nazis envers les juifs . De plus j’avais une méconnaissance des faits : je pensais qu’il n’y avait pas beaucoup de déportés en dehors des juifs alors que ce n’est pas le cas : les intellectuels , les tziganes , les noirs et les homosexuels eux aussi ont été persécutés par le régime nazi.

 

Sylia Tachouche - Maurad Adroudj-Tenfir

 
Lycée Saint-Exupéry – 529 Chemin de la Madrague Ville - 13326 MARSEILLE Cedex 15 – Responsable de publication : Laurent SABATIER
Dernière mise à jour : jeudi 23 septembre 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille